Histoire de l'Olympe

L'on croit que Olympos est un mot pré-grec pour « montagne », plus de 20 sommets portent ce nom qui dans de nombreux cas ils l’ont donné à leur ville plus proche. Le plus connu est le sommet de Thessalie dans le Nord-Est de la Grèce, berceau des dieux grecs. La ville antique prend donc son nom de Tahtali dag (montagne de bois) d’un ancien Mt.Olympos situé à 10 km au nord, avec les flammes éternelles brûlant encore à ses pieds.

Olympos était une des villes principales de la région de l'ancienne Lycie, faisant partie de la confédération lycienne. Les fondations de la ville datent de la période hellénistique (vers 300 avant JC). Alexandre le Grand passait ses hivers dans Phaselis, une ville voisine, pendant les premières étapes de sa conquête du monde antique.

Olympos fut mentionnée pour la première fois dans les documents historiques en 78 avant Crist lorsque le gouverneur romain à Cilcilia, Servilius Vatia vaincu contre le chef des pirates, Zenicetes, dans une bataille navale. Zenicetes avait fait d'Olympos son fief pour terroriser la côte en utilisant les havres cachés de Porto Cenoviz et Sazak. La ville a ensuite été déclarée "Ager publicus",propriété des Romans a être donnés, vendus ou loués aux individuels.

On dit que les pirates faisaient des sacrifices et des rituels secrets très étranges au culte de Mithra. Mithra était le dieu d’esprit pur et de la lumière dans le système de Zoroastre, qui est devenu immensément populaire dans toute la région est du monde.

En 43 après JC la ville de Lycie fut inégrée dans l'Empire romain et des festivals étaient organisés pour honorer du dieu Hephaistos, la divinité principale de la ville. L'empereur Hadrien visita aussi la ville en 130 AD.

Olympos devint le siège d'un évêque pendant la christianisation de l'Empire romain, mais à partir du troisième siècle, de nombreuses attaques de pirates rendu l'importance de cette ville en déclination.

Il y fut un bref regain d'intérêt dans les 11e et 12e siècles par les Génois, les Vénitiens et les Chevaliers de Rhodes, qui ont reconstruit la ville pour l’utiliser comme poste pendant les croisades. La ville semble avoir été abandonnée pour une période au cours du 15e siècle lorsque la marine ottomane établit son domaine sur la Méditerranée orientale.

Légende et mythe: Yanartas - Flames

La pierre brûlante de Yanatas est situé à 250m au-dessus du niveau de la mer au pied de Tahtali Dag (montagne de bois). À présent, il y a environ 20 bouches de flammes dans une zone de rochers au milieu de la forêt. Dès le 4e siècle avant JC des anciens auteurs mentionnent les flammes mystérieuses. Les ruines en face de la flamme sont les ruines d'une église byzantine mais le sanctuaire original était dédié à Hephaestus. Des analyses indiquent qu’un pourcentage de la combustion du gaz est de méthane. Afin d'optimiser l’effet il est mieux de voir les flemmes pendant la nuit !

Légende et mythe: Bellerophon - Chimera

Le Yanartas est connecté avec le mythe de Bellérophon et la Chimère. "Bellérophon - Prince de Corinthe" a été envoyé à "Iobates - roi de Lycie", par "Proitos - le roi d'Argos" après les accusations de violations avec la femme de Proitos, stentor, avec un message secret de l'avoir tué. Iobates a fixé la tâche à Bellérophon de tuer la Chimère, une créature monstrueuse cracheur de feu qui était un monstre composé de la tête d'un lion, le torse d’un chèvre et la queue d’un serpent.

Étant en faveur avec les dieux, Athena aida Bellerophon dans l'exploitation de Pégase le cheval ailé. Armé d'une lance de plomb qu'il lança dans la bouche de la Chimère, la tête de la lance fondut et le monstre mythique a étouffa à mort. Puis Iobates lui ordonna de lutter contre la Solymi (Termessians), une tribu de guerriers féroces des amazones. Il revient triomphalement, même après avoir été pris en embuscade par les guerriers les plus courageux Lycien. Iobates a décida de lui honorer et lui a donna une de ses filles en mariage aussi que la moitié de son royaume.

D'autres versions de l’histoire de Bellérophon racontent le vol tentatif au « ciel» et est tombé de Pégase à la porte, revint donc à terre, seul et haï par les dieux.

Aujourd'hui, Olympos

Olympos fait partie du parc national d'Olympos Bey daglari situé sur la côte sud de la Turquie dans la province d'Antalya. Niché sous les doigts de l'ouest des montagnes du Taurus, les sommets vêtus de neige enhiver cèdent la place aux forêts de cèdres et de pins qui poussent jusqu’aux eaux turquoise de la mer Méditerranée.

Olympos est sous la protection des lois contre le développement de tourisme de masse, ce qui le rendant un paradis unique et naturel. L'environnement est le foyer de beaucoup de plantes indigènes et d'une abondance d'animaux sauvages. Le dernier vainqueur de la ville ancienne était, et est toujours, la nature qui peut se voit encore aujourd'hui. Marcher dans les ruines est une merveilleuse balade à travers les civilisations antiques qui se mêlent aux arômes de la baie et des pignades. La plage est spectaculaire, non seulement pour de nombreux adorateurs de soleil, mais pendant les nuits d'été la tortue caouanne retourne à son nid d'origine à la plage, avant de retourner à son monde gracieux sous-marin.

APPRÉCIEZ, RESPECTEZ & S’OCCUPEr DU JARDIN DE NATURE ...


Olympos Climbing Packages

Zest Travel, Olympos Turkey